Nuisances sonores

PEB de Villacoublay : la municipalité de Jouy fait de la résistance

La Commission Consultative de l'Environnement, créée sous l'autorité du préfet, regroupe des représentants des différentes communes concernées ainsi que des associations dont la nôtre sensibles à ce sujet.
Cette commission qui se réunit deux fois par an sur l'aérodrome de Villacoublay et une fois par an sous l'autorité du préfet à la préfecture, a permis l'élaboration d'une charte qui a fait évoluer les modalités de vol des hélicoptères, rendant leur activité plus supportable par la population. La commission a également suivi le projet d'élaboration du PEB. Un long moment bloqué par la préfecture de l'Essonne il a enfin été libéré, et a été soumis en 2016 à l'avis des conseils municipaux concernés. Ce plan définit chaque zone dans laquelle le nombre de décibels ne doit pas dépasser un certain seuil (voir détails dans l'article ci-dessous). Certains conseils ont émis des réserves mais seul celui de Jouy-en-Josas l'a rejeté du fait que la zone des 53 décibels couvrait une partie des Metz pour laquelle la municipalité envisage de construire, ce que ce niveau de décibels  permet, mais avec quelques limites. On souhaiterais en savoir un peu plus sur les projets de la municipalité pour ce secteur : le PLU est muet sur ce point ?!
En conséquence, le PEB devant être admis à l'unanimité par les communes, il devrait maintenant être revu par la préfecture et, dans ce cas, à nouveau soumis à l'avis des municipalités et, s'il n'y a pas d'opposition, reviendrait alors devant la CCE lors de sa réunion annuelle pour être définitivement adopté...ce qui n'est donc pas prêt d'avoir lieu !

Villacoublay - Mise en révision du Plan d'Exposition aux Bruits (PEB)

La révision du Plan d'Exposition aux Bruits entre dans sa dernière phase de consultation (Consultation des communes, enquête publique, ...). Ce plan est un instrument juridique destiné à maîtriser l’urbanisation autour des aérodromes en limitant les droits à construire dans les zones de bruit et en imposant une isolation acoustique renforcée pour les constructions autorisées dans les zones de bruit. Il distingue deux zones de bruits forts (A Rouge et B JAune) et une zone de bruits modérés (Zone C Vert). La pointe de la zone C impacte la partie des Metz située dans le prolongement de la piste. Pour avoir plus de détails sur ce plan (définition des zones, contraintes d'urbanisation, ...) n'hésitez pas à télécharger le rapport de présentation. Ce rapport devra être annexé au PLU de la commune.

Télécharger
Rapport de présentation de la révision du PEB
rapport_PPEB_LFPV_1-2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Vers une amélioration pour les habitants du Val d'Albian et du Parc de Diane ?

La Commission Consultative de l’Environnement à laquelle nous participons se réunit périodiquement sur la base aérienne de Villacoublay. Lors de notre dernière rencontre, les militaires nous ont présenté une modification du trajet des hélicoptères sur l’axe sud-nord qui permet maintenant d’éviter le survol du Parc de Diane. Ce plan de vol a été également adopté par la Direction Générale de l’Aviation Civile et, en conséquence, la vie des habitants du Parc devrait se voir améliorée.

D’autre part, comme chaque année, cette commission s’est réunie à la préfecture des Yvelines sous l’autorité de son Secrétaire Général. Outre le bilan d’activité de la base de Villacoublay présenté par les militaires, le projet du Plan d’Exposition au Bruit est maintenant défini et sera soumis très prochainement à une Enquête Publique auprès des différentes municipalités concernées.

Mesure du bruit autour de l'aérodrome de Villacoublay

Le rapport est maintenant accessible librement sur le site internet de Bruitparif à partir du lien ci-après. Il a fait l'objet d'une présentation le mardi 12 février à Jouy

Au cours de cette campagne, sept points de mesure ont été retenus dont deux sur Jouy (Les Metz et Parc de Diane).Avec celui de Clamart, ils apparaissent comme les plus impactés par le trafic de Villacoublay et des hélicos.Concernant plus particulièrement le Pac de Diane et le Val d'Albian : on fera deux observations

- le point de mesure situé sur la terrasse d'un immeuble ne tient pas compte du phénomène de réflexion sur les façades des immeubles lorsqu'un hélicoptère passe au-dessus de la résidence

-  il a incohérence entre le trajet théorique des aéronefs qui passe droit sur la résidence et le projet de Plan prévisionnel de bruit (PEB) de l'aéroport de Villacoublay qui laisse croire que les hélicos passent sur le Chat Noir.(Slide N° 4)

En conclusion, le rapport admet que "les valeurs observées pour les différents indicateurs de bruit sont susceptibles de susciter de la gêne pour les riverains en raison du nombre et du caractère répétitif des événements sonores liés au trafic des aéronefs, et ce, bien qu'il n'y ait pas de dépassement de la valeur limite réglementaire en Lden aérien"

Bonne nuit braves gens, le règlement est respecté !

et si vous ne trouvez pas le sommeil, lisez le rapport !

http://www.bruitparif.fr/sites/forum-des-acteurs.bruitparif.fr/files/ressources/Rapport V%C3%A9lizy-Villacoublay.pdf

Télécharger
Présentation des résultats de la campagne de mesure du bruit autour de l'aérodrome de Villacoublay
Presentation_LFPV_20150212.pdf
Document Adobe Acrobat 2.6 MB

Il n'y a pas que les hélicoptères : il y a aussi les souffleuses et les tondeuses !

Courrier d'un habitant du Parc de Diane

J'admire votre action et trouve très intéressant votre lettre " Passerelle ".

Je m'étonne, en revanche, de votre approche de la pollution sonore:

- d'un côté une sorte de fixation sur le passage séquentiel, limité et court de quelques aéronefs de la base de Vélizy-Villacoublay

-de l'autre le bruit presque permanent, très sonore et très désagréable des souffleuses et/ou des tondeuses, qui débute généralement à 08h00 et dure presque toute la journée ( pour les souffleuses, trois entités participent au"ballet": les jardiniers du Parc de Diane, une société extérieure, et les opérateurs de l'école !!). Je me suis d'ailleurs élevé, avec sucés, contre leurs interventions entre midi et deux !

 

En outre on peux raisonnablement s'interroger sur l’intérêt de souffler les feuilles, en dehors bien sur de la voirie. Ces malheureuses feuilles s'inscrivent harmonieusement dans un décors hivernal, isolent la végétation du froid et font de l'humus !

Ne crée-t-on un pollution sonore pour supprimer un pseudo- pollution visuelle ?

Avec mes sentiments les meilleurs

PL- Parc de Diane à Jouy

 

Notre réponse

Effectivement le bruit des souffleuses et tondeuses devient de plus en plus envahissant et pénible dans les résidences telles que celle du Parc de Diane. Et quand il se conjugue avec le passage d'un hélicoptère à basse altitude, cela devient insupportable.

 Comme vous, nous ne comprenons pas cette obsession à traquer la moindre feuille sur les pelouses.

Dans les résidences privées comme la votre, c'est avec le conseil syndical de la copropriété, comme vous avez commencé à le faire, qu'il faut revoir à la baisse (fréquence, horaires et espaces à prioriser) ces "soufflantes", même si l'arrêté préfectoral est plutôt "large" avec les sociétés d'entretien des espaces verts intervenant dans les résidences privées.

 Nous allons relayer votre message sur notre site et ouvrir un dossier (réglementation) sur cette nouvelle pollution sonore.

Nous vous remercions de nous avoir alertés sur ce sujet.

Arrêté préfectoral

Consignes de la Mairie de Jouy

 

Environnement sonore de Villacoublay : premières réunions du Comité de Suivi

Exemple de "chevelu" - Enregistrement des survols de Velizy et Jouy le 12 septembre 2012
Exemple de "chevelu" - Enregistrement des survols de Velizy et Jouy le 12 septembre 2012

Après la signature de la charte qualité de l’environnement sonore de l’aérodrome de Vélizy-Villacoublay en 2012, la Commission Consultative de l’Environnement dont nous sommes partie prenante, s’est réunie à plusieurs reprises durant l’année 2013.

 

Ces rencontres ont permis de mieux définir la procédure de réclamation lorsqu’il est nécessaire de réagir quand des survols intempestifs surviennent.

 

D’autre part, l’examen détaillé de l’ensemble des vols d’hélicoptères sur une semaine a permis d’observer que, sur les trois axes homologués relatifs aux trajectoires d’approche et de départ, celui qui nous concerne directement, en l’occurrence l’axe ouest, est généralement bien respecté avec, pour le décollage, une montée verticale à l’altitude maximale de 1500 pieds pour survoler ensuite l’A86, évitant ainsi au mieux toute habitation.

 

Il est apparu que, compte tenu de la grande proximité de l’axe sud par rapport à Bièvres, c’est cette commune qui subit le plus de nuisances engendrées par les vols d’hélicoptères.

 

En revanche, pour Jouy, nous pouvons considérer que la cohabitation avec la base concernant cette activité est maintenant apaisée, seuls les vols relatifs aux entraînements du RAID sur lequel la base n’a aucune autorité, peuvent venir perturber, par moment, notre tranquillité sonore, notamment au Parc de Diane.

 

Charte de l'environnement sonore de l'aérodrome de Vélizy - Villacoublay

Signature d’une Charte qualité de l’environnement sonore de l’aérodrome de Vélizy-Villacoublay.

Un Comité de Suivi auquel JEP participe a été établi et se réunit régulièrement dans le but de faire progresser cette charte. De plus, des moyens techniques d’enregistrement sonore sont maintenant en place, ils vont nous permettre de mieux quantifier les nuisances réelles subies par l’environnement de la Base Aérienne. Actuellement deux sont installés à Vélizy.

 

Télécharger
Charte environnement sonore de Vélizy-Villacoublay
CCE Charte BA 107 version finale 16 avri
Document Microsoft Word 238.0 KB