Circulation - Transports

Ligne 18 -  Autorisation environnementale Enquête Publique

D’une longueur d’environ 35 kilomètres dont 14 kilomètres en aérien, la ligne 18 reliera 10 gares, de Versailles Chantiers à Aéroport d’Orly, et traversera les départements des Hauts-de-Seine, de l’Essonne et des Yvelines.

 Suite à l’enquête publique qui s’est déroulée du 21 mars au 26 avril 2016, la ligne 18 a été déclarée d’utilité publique par le décret n°2017-425 du 28 mars 2017.

 Cette enquête publique est relative à la demande d’autorisation environnementale déposée par la Société du Grand Paris au titre de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques, de la dérogation à l’interdiction de destruction des espèces et d’habitats protégés, de l’autorisation de défrichement, et de l’absence d’opposition au titre du régime d’évaluation des incidences Natura 2000.

 

L'enquête publique concernant l'autorisation environnementale aura lieu du lundi 11 juin jusqu'au mardi 10 juillet. Pour les Yvelines des permanences auront lieu à Magny les Hameaux et Versailles.

Dossier d'information sur le site enquêtes-publique.com

Détails sur l'enquête publique - Télécharger l'affiche

 

Télécharger
Ligne 18 - Affiche Enquête publique environnementale
18-193 Affiche.pdf
Document Adobe Acrobat 145.3 KB

Ligne 18 - Rapport de la Commission d'Enquête Publique

Le 19 juillet 2016, la commission d'enquête sur la Ligne 18 (Orly – Versailles) a rendu public son rapport d'enquête. Comme, on pouvait l’attendre, elle a émis un avis favorable avec trois réserves mineures.  Comme beaucoup d’instances administratives officielles et d’associations, JEP s‘était élevé contre ce projet destructeur de terres agricoles et à la rentabilité non prouvée (Voir articles ci-dessous). Sur ce dernier point, c’est la fuite en avant "La rentabilité de ce métro n’apparaissant pas robuste notamment sur le tronçon CEA-Saint-Aubin – Versailles-Chantiers, la commission d’enquête considère qu’il conviendra de réaliser au plus tôt – et si possible avant 2030 – le prolongement ultérieur Versailles-Chantiers-Nanterre afin de relier le plus rapidement les pôles financier et scientifique, et d’asseoir sa rentabilité, conférant alors une dimension de véritable rocade régionale à cette ligne 18."

 

Après cet avis, la phase suivante sera la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) par un décret qui permettra l’ouverture des travaux. De nombreuses associations  et plusieurs communes ont décidé de déposer des recours contentieux contre ce projet. La résistance paie : le Centre Huit de Versailles, qui devait disparaitre pour laisser place à la nouvelle gare de la ligne 18, « la commission d’enquête considère essentiel que le Centre Huit puisse poursuivre ses activités, soit en le reconstruisant sur place après l’édification de la gare de la Ligne 18, soit en le reconstruisant en proximité de la gare ; elle demande donc à la SGP que tout projet de reconstruction, quel qu’il soit, recueille l’assentiment de l’Eglise Protestante Unie de Versailles ».

 

Pour plus d’information, lire l’avis de la Commission et l'article du COLOS très complet sur le sujet.

 

Ligne 18 du GPE - Enquête publique

Un projet global non validé, un dossier environnement très contesté, et surtout, un réalisme économique qui reste à démontrer.(Voir les articles ci-dessous)

Profitons de l'Enquête Publique pour réaffirmer nos positions en ce qui concerne son impact sur la viabilité de l’agriculture du plateau du fait d’une urbanisation massive que l’on justifiera a posteriori pour en assurer l’équilibre (voir avis déposé par JEP).  Quatre réunions d'information (dont Versailles, le 4 avril) et des permanences en mairie (à Saclay notamment) sont prévues. Attention campagne très courte : du 21 mars au 26 avril 2016 !

Pour plus de précisions sur le déroulement de l'enquête, télécharger l'avis d'enquête ci-dessous. Il est possible de déposer son avis en ligne .

Télécharger
Enquête publique Ligne 18 - Avis déposé par JEP
Ligne 18 Accusé récept. avis JEP.pdf
Document Adobe Acrobat 206.8 KB
Télécharger
avis-enqute-publique-l18.pdf
Document Adobe Acrobat 656.1 KB

Ligne 18 du Grand Paris : les avis négatifs se suivent

Vous avez reçu récemment dans vos boites aux lettres une luxueuse brochure vantant les mérites de la future  ligne 18 Orly – Versailles, du Grand Paris Express. Elle vient en préparation de l’enquête publique qui aura lieu en mars et avril 2016 (Début annoncé le 22 mars à Massy). Rappelons les derniers avis négatifs dont nous vous avons fait part sur notre site, au fur et à mesure de leur parution.

Le 7 octobre 2015, le Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF), visiblement pas convaincu par le projet, demandait à la Société du Grand Paris (SGP) de lui fournir le détail du calcul des gains et soulignait la faiblesse de la rentabilité économique.

Le 21 octobre 2015, l’Autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable, sollicitée par la SGP, constatait que les enjeux spécifiques à la partie aérienne n’avaient pas été suffisamment pris en compte et que des précisions devaient être apportées pour l’enquête publique. Elle s’étonnait des copier-coller intempestifs entre les dossiers qu’elle avait eus à connaître ...

 

Enfin le 13 novembre 2015, le  Commissariat général à l’investissement (CGI), dirigé par Louis Schweitzer et placé sous l’autorité du Premier Ministre, rendait un avis négatif sur la branche Orsay – Versailles compte tenu du faible nombre de voyageurs rapporté aux coûts du projet. Et le CGI de préconiser de renforcer la « réflexion et la concertation» sur la desserte globale du plateau de Saclay (en gros revoir le projet) et notamment de  «réaliser des analyses complémentaires» relatives à la saturation de la RN118.

En bref, un projet global non validé, un dossier environnement très contesté, et surtout, un réalisme économique qui reste à démontrer.

Profitons de la prochaine Enquête Publique pour réaffirmer nos positions en ce qui concerne son impact sur la viabilité de l’agriculture du plateau du fait d’une urbanisation massive que l’on justifiera a posteriori pour en assurer l’équilibre. Nous vous tiendrons au courant des modalités - Possibilité de déposer votre avis en ligne

Parking de Vauboyen

Longtemps annoncé et très attendu, le parking de Vauboyen est maintenant accessible. Aménagé par les communes de Bièvres et de Jouy, avec les financements du Conseil Départemental et du STIF (La Région Ile de France), il offre une quarantaine de places de part et d'autres de la voie ferrée, à peine plus que l'ancien stationnement sauvage désormais impossible à cause des gros blocs de bois. 

 Ce stationnement sera payant : espérons que les tarifs seront symboliques et ne seront pas dissuasifs, sinon les parkings gratuits de Jouy et de Bièvres seront vite remplis !


Grand Paris Express - Ligne 18 - Même le STIF n'est pas convaincu !!

Le STIF demande formellement à la SGP dans cet article 3 de lui fournir le détail du calcul des gains et souligne la faiblesse de la rentabilité économique.

Depuis le début du projet, nous avons posé cette question (cf. nos publications) et aujourd'hui le STIF s'interroge sur la rentabilité de cette ligne au regard des investissements.

N'aurait-il pas été préférable pour un coût moindre, moderniser le réseau existant et organiser le maillage avec le plateau avec un réseau de transport renforcé en site propre.

Télécharger
STIF ligne 18.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

Grand Paris Express - Ligne 18 - Mardi 12 mai      Réunion de "concertation renforcée" à Versailles

La réunion s'est déroulée dans une salle pleine, en présence du maire de Versailles. D'emblée, en réponse à une question, il a été indiqué que l'ensemble des lignes de transports du projet était acté et avait fait l'objet d'un décret. Il s'agissait donc plutôt d'une réunion d’information, très orientée sur les gares et les bienfaits du projet :

  • financement : pas de slides avec des chiffres !!
  • fréquentation estimée pour la ligne pas de chiffres non plus
  • par contre des chiffres sur les emplois induits, "tirés de modèles économiques" et des gains de temps sur trajet, plutôt démagogiques !
  • pas de slides sur la partie aérienne de la ligne : elle sera traitée lors de la réunion de concertation à Magny les Hameaux !
  • la ligne tram-train entre Massy et Versailles complètement occultée de la présentation

Points à signaler :

  • une communauté protestante versaillaise très présente et très remontée contre le déménagement programmé du Centre Huit pour faire place à la gare. Elle a multiplié les interventions véhémentes en séance.
  • la ligne sera souterraine de Chateaufort (sud du Golf National) jusqu'à Versailles. Le tronçon souterrain suivra à peu près la D91. Ce passage sous la Bièvre, à la Minière, va induire des pentes de 4,5 / 4,7% (ce qui est au-delà des maxima généralement admis : 4%). Point à suivre avec vigilance, car des difficultés techniques conjuguées avec des problèmes de financement très probables, pourraient ressusciter un passage en viaduc sur les étangs de la minière !!

Les réunions suivantes se tiendront le 18 mai à Antony, à Massy le 20 mai, à Gif-sur-Yvette le 26 mai, à Guyancourt le 27 mai et à Magny-les-Hameaux le 11 juin. site Internet consacré à la concertation renforcée permet de déposer ses questions et avis, de connaître les dates et lieux des prochaines réunions publiques et de disposer de documents d’information sur la ligne 18 et ses différentes gares.

L'évolution des transports collectifs dans la vallée et sur le plateau selon le SDRIF

Le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) décline quatre objectifs dans le domaine des transports collectifs :

  • moderniser et optimiser les réseaux existants pour répondre aux besoins immédiats des Franciliens ;
  • répondre aux besoins de dépalcements de banlieue à banlieue ;
  • organiser l'offre de transports collectifs dans la grande couronne, afin de répondre aux besoins de desserte de plus en plus affirmés des bassins de vie et de liaisoin de pôles à pôles
  • promouvoir de nouveaux systèmes de mobilité.

 

Au titre des deux premiers objectifs, Jouy et la vallée seront concernés par la mise en service fin 2020 du prolongement vers Versailles de la liaison Tram/Train Massy - Evry. Cette liaison, qui empruntera le parcours de la ligne C, devrait fournir aux usagers un meilleur confort et une meilleure accessibilité, une amplitude horaire élargie, un temps de parcours réduit (18' au lieu de 23' entre Massy et Versailles) et surtout une amélioration de l'environnement sonore des riverains. Cependant le maintien du trafic de fret sur le tronçon de la valléée nous rend circonspects sur tous ces avantages chiffrés annoncés. En fait le principal changement induit par ce projet sera une liaison fluide et sans rupture qui devrait inciter bon nombre des salariés de grandes zones d'emplois à venir se loger dans la vallée.

 

Une phase de concertation s'est déroulée du 1er juin au 7 juillet 2013. Le bilan de cette concertation est disponibles sur le site TTME Prolongement Versailles Bilan de la concertation

 

Une réunion publique d'information a eu lieu à Bièvres en juin 2013. On trouvera ci-après le compte rendu des échanges notamment sur les passages à niveau, les parkings, les interrogations sur les capacités  et les performances annoncées ...

Prolongement du TCSP vers le Chist de Saclay
Prolongement du TCSP vers le Chist de Saclay

Concernant le troisième objectif, c'est la réalisation du Métro Grand Paris Express (GPE), notamment sa partie sud sur le plateau de Saclay qui nous concerne. Les élus des Yvelines ont enfin abandonné l'idée d'une infrastructure lourde et enterrée. Le schéma de transport du SDRIF distingue deux phases. La première, à moyen terme, prévoit le prolongement de la ligne actuelle de bus en site propre (TCSP) Massy-Ecole Polytechique jusqu'au Christ de Saclay (horizon 2015) puis vers Saint Quentin en Yvelines.

A plus long terme, "selon l'avancement de l'aménagement du plateau de Saclay", la branche Grand Paris Express entre Orly et la Défense sera réalisée vers 2030.

Bien que le Premier Ministre se soit engagé à réaliser l'ensemble du projet GPE, ce séquençage et cet étalement, voulus par l'Etat et la Région, devraient demander du temps pour valider et quantifier les besoins, pour définir le mode de liaison le plus approprié et aussi pour vérifier que les financements de ces projets lourds sont bien présents.

 

Télécharger
18072013_TTME-V CR reunion_publique_Biev
Document Adobe Acrobat 412.5 KB
Télécharger
CAPS - Le TCSP Massy - Saclay et le futur métro
CAPS - RCSP et métro .doc
Document Microsoft Word 684.5 KB